Les motivations d’un élu de Comité d’Entreprise

Il est toujours aussi difficile de définir la relation qu’un salarié doit avoir avec un élu de comité d’entreprise. Et pour cause, qui est vraiment capable de déterminer le rôle d’un élu de CE ? Quel salarié connait réellement toutes les habilitations d’un tel représentant ? Des questions qui peuvent se résoudre, mais il incombe aux élus connaitre leurs compétences et leurs motivations…

Le rôle économique et social du CE

Les membres du CE, selon Jean Auroux, son fondateur, constituent « une seule et unique équipe apolitique au service de tous les salariés ».
Certes, le Comité d’Entreprise est surtout connu pour les avantages qu’il offre, à la fois aux salariés et à leurs proches. Pourtant, l’article L2323-1 du Code du Travail attribue clairement un rôle « économique et social » aux élus du comité d’entreprise. Il est important de reconnaitre l’élu pour sa réelle mission. Oui, il nous permet d’avoir des réductions sur des vacances ou sur des séances de cinéma, mais le cœur de sa mission porte en réalité sur les conditions de travail des salariés, les emplois et licenciements… C’est en ce sens qu’en bon salarié que nous sommes, nous lui devons reconnaissance.

Comité d’Entreprise et motivations syndicales

Indéniablement, une majorité d’élu appartient à des syndicats. Il est donc facile de déduire qu’ils ont pour objectif au sein du comité d’entreprise de faire avancer leurs motivations syndicales. Mais, de la même manière qu’un élu peut être cadre et ne se cantonnera pas pourtant à défendre sa catégorie professionnelle, un élu syndiqué sera ouvert sur un intérêt général dépassant ses postures syndicales.

Vous aimerez lire aussi :  Reconnaissance : le coup de gueule d'un élu de CE

Les motivations d'un élu de Comité d'Entreprise

Quel avenir pour les CE ?

La reconnaissance de l’élu dans son statut de représentant au CE est essentielle. Elle est la clef de la survie de cette institution. Les comités d’entreprise souffrent d’un désengagement croissant de ses membres. Perdus entre leur rôle d’élu et leur charge en tant que salariés, entre leurs heures de travail effectif et leurs heures de délégation ; ils ont plus de mal à se structurer et à trouver leur place. Pourtant, leur implication au sein du CE est essentielle pour incarner ce CE et assurer sa pérennité. L’inverse risquerait de laisser place à des formes de représentation moins institutionnalisées et moins protectrices.

Alors, élu de CE, agissez avec incarnation et implication faites vous connaitre pour que les salariés soient reconnaissants !

 

 

© 2018 Le guide de l'élu de CE | Comitéo - Tous droits réservés